contact presentation soutien proposer article contact
transp
 
actualite
blank
blank
Éditorial
Politique
Étranger
Tribune libre
theoriciens
Yockey
Thiriart
Douguine
Evola
Autres
histoire
France
Italie
Espagne
Amérique latine
Allemagne
Pays anglo-saxons
Europe de l'Est
Autres
imperialisme
Entretiens
Antiaméricanisme
Antisionisme
Varia
spiritualites
Alternatives religieuses
Tradition
Varia
liste
liste
detail
sites nc
snc
accueil
recherche
recherchez
avancee
Lundi, 5 Octobre 2009
imprimer
mail
Les traites des chômeurs maltraités
Denis Jaisson
Politique
Les traites des chômeurs maltraités
Le 8 septembre, des chômeurs au bout du rouleau, traumatisés par les Assedic qui sont sans dessus dessous, ont raconté leurs déboires dans Le Monde. D'un témoignage à l'autre, les lecteurs de ce journal ont suivi, effarés, des récipiendaires désespérés d'allocations retardées durant des mois, baladés d'un bureau à l'autre, que des agents aussi paumés qu'eux envoyaient dans des agences qui n'existaient plus.

La gabegie organisée aux Assedic remplit quatre fonctions - cinq. ? Ecrivez-nous ! Première étape de la privatisation, elle est le faire-valoir de cette opération. C'est le travail de media tels que Le Monde de faire l'article et de rassurer les Français sur la philanthropie des futurs actionnaires de l'Unedic; difficile mais les media en ont vu d'autres, colonisation pro-fémina de l'Afghanistan, sublimation du gaullisme dans l'OTAN, etc... Deuxième fonction: la peur du chômage et des allocations qui viennent trois mois après les traites; on décourage les velléités revendicatrices (une raison de plus pour les néolibéraux de remercier Le Monde qui fait obligeamment passer le message). Cette gabegie organisée discrétise l'Etat; c'est sa troisième fonction. En pleine crise globale et globalisée pour partager les pots cassés, il est plus facile pour le Système mondialiste de déstabiliser la République, que de promouvoir le gouvernement mondial et l'Europe, son marchepied. Ainsi Attali, le nomade de la solution globale à la banqueroute, se fait oublier du 20 heures (grippé peut-être?) tandis que Sarkozy, habillé en méchant flic, la seringue à la main, menace le citoyen pour le dégoûter de Marianne.

Les amis de Geoffroy Roux de Bézieux nous révèlent la quatrième fonction de la gabegie des Assedic dans un panégyrique émouvant; Ge.R.B. serait promis à une carrière politique [1]... Chapeau bas, donc, devant le président de l'Unedic [2] et de Croissance Plus, membre de feu la Commission Attali, brillant entrepreneur [3] mais meilleur gestionnaire de sa fortune personnelle et de directives ultralibérales confidentielles, que de la détresse des chômeurs. Une fois aux commandes de l'Unedic, Ge.R.B. annonça vite la couleur [4]: «je ne peux pas recruter des gens de plus de 50 ou 55 ans dans un métier qui a 10 ans»; un exemple à suivre? Mais qu'importe l'avenir aux "morts professionnels", puisque, d'après le patriote Ge.R.B. [5] «la force des Etats-Unis aujourd'hui, c'est Dell, c'est Google, c'est E-Bay, c'est Cisco» (avis aux travailleurs de Peugeot!) Ce Catholique media génique [6] qui noue ceinture dorée à la taille de Sarkozy rappela au Salon des Entrepreneurs [7] le vibrant encouragement de Jean-Paul II: «n'ayez pas peur!» Non, je n'ai pas peur pour vous, Ge.R.B., mais, Catholique moi-même - version "doctrine sociale de l'Eglise" - je vous rappelle la prophétie de Pie XII, sachant qu'un ancien officier de la Royale reconnaît le calibre au sifflement de l'obus:

«Après une période de prospérité et de prestige retrouvé après la seconde guerre mondiale, la France, que nous aimons paternellement, retournera à ses jeux politiques favoris, à ses obsessions destructrices. Une succession de gouvernements faibles, laxistes, démagogues, laisseront se désagréger le sentimental national et les valeurs élémentaires. Une réaction brutale des forces vives et populaires du pays mettra fin à cette déliquescence voulue par certains, tolérée par d'autres. Pour ne pas sombrer, la France changera de régime sans douceur»

Un président averti en douceur en vaut deux.

notes

[1] Nous recommandons au lecteur le portrait brossé par challenges.fr le 12/6/2008; c'est beau un poulain de la politique qui sort du pré! www.challenges.fr/magazine/portrait/0128.015442/?xtmc=geoffroyrouxdebezieux&xtcr=2

[2] Quand il passa du caritatif au menditif chômé, Ge.R.B. promit du «détail opérationnel» et du «souci du client». www.omegatv.tv/video/1847316307/management/leadership/Geoffroy-Roux-de-Bezieux---mes-plans-pour-l-unedic-assedic--.php

[3] Ge.R.B. est l'auteur de "Salauds de patrons" paru chez Hachette en 2007. Ce livre nous a inspirés pendant la rédaction du nôtre, "Maquereaux de salon" (prochainement en librairie)

[4] www.challenges.fr/actualites/20080523.CHA1762/?xtmc=geoffroyrouxdebezieux&xtcr=4

[5] http://portail-innovation.typepad.com/innovationtribune/2005/11/pme_comment_ent.html

[6] Ge.R.B. est un «Zorro cathodique», d'après Le Point. C'est pas une blague; vérifiez vous-même: www.lepoint.fr/actualites-economie/2007-05-03/geoffroy-roux-de-bezieux-un-patron-sur-tous-les-fronts/916/0/181534

[7] www.salondesentrepreneurs.com/geoffroy-roux-de-bézieux-685.html (en fin de vidéo)
0
depeches
blank
faire un don
rss flux rss
blank
 
 
© 2002–09 :: v2.0
dernieres actualité
Clinton : cent jours pour détruire Trump… :: 4/08/16
Les USA mécontents du rétablissement des frontières extérieures en Hongrie ? :: 4/08/16
Hollande, le candidat qui piaffe d'entrer en campagne :: 4/08/16
Florian Philippot invente le concept de "mosquées terroristes" :: 4/08/16
Dortmund: la droite radicale patrouille dans les rues :: 3/08/16