Accueil / FOCUS / Pólemos / Ça passe ou ça casse !…

Ça passe ou ça casse !…

Lorsque la machine de guerre étasunienne se met en branle, elle y met les moyens. Ceci posé, tout ne se passe pas sans quelques hics. RetEx sur le déploiement, au début de 2017…

Lorsque Washington a décidé de déployer en Pologne des éléments de la 4th Infantry Division1 (sa 3rd Armored Brigade Combat Team (Iron), plus exactement), arrivés le 6 janvier 2017en Allemagne, à bord du roulier Resolve, cela s’est fait avec les moyens. Moyens colossaux, à l’image de la première puissance militaire planétaire, mais, aussi avec quelques petites erreurs de casting.

Au total, ce sont 87 chars M1A2 Abrams, 144 véhicules de combat d’infanterie (IFV)  M2A3/M3A3 Bradley, 18 canons automoteurs M109A7 Paladin, qui ont été transférés sur le vieux continent

En effet, les Américains ont été confrontés à quelques problèmes de logistique. Si le débarquement des blindés en RFA à Bremerhafen s’est bien passé, mais pour leur transfert à Zagan en Pologne aura été plus difficile.

Selon le Wall Street Journal, notamment, plusieurs véhicules ont été endommagés après avoir percuté des ponts dont la hauteur avait été… surestimée !

Le patron de l‘United States Army Europe (USAREUR), le lieutenant-général Frederick Benjamin Ben Hodges III, d’expliquer, alors, qu’il manquait « d’informations détaillées » (sic) sur les infrastructures de pays qui faisaient autrefois partie du Pacte de Varsovie et qui sont maintenant membres de l’OTAN. Hodges a reconnu la nécessité de « rétablir les points d’appui » dans l’est de l’Europe.

Hodges a aussi affirmé que certains chars M1A2 Abrams – compte tenu de l’organigramme de la 4th Infantry Division, des éléments du 4thSquadron, 10th Cavalry Regiment (BlackJack) – étaient arrivés en Allemagne avec leurs batteries à plat, leurs mécaniciens « ayant oublié d’éteindre » les systèmes électroniques « durant le voyage ».

Ooooops !

 

Consulter aussi

Défense : Des Coupes claires qui ne passent pas [1]

C’est peu de dire que le coup de rabot de 850 M€ imposé à la …

ATAC plutôt que Draken : L’adieu programmé à nos braves F1

Comme évoqué à plusieurs reprises sur notre blog, Paris a décidé de se séparer de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour les services qu’il offre. Pour accepter leur utilisation, poursuivez votre visite ou cliquez sur : .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer