Accueil / FOCUS / Pólemos / DCNS vient de se voir notifier par la DGA la rénovation des FLF

DCNS vient de se voir notifier par la DGA la rénovation des FLF

DCNS vient de se voir notifier par la Direction Générale de l’Armement (DGA) le contrat de rénovation de la plate-forme & du système de combat des Frégates La Fayette (FLF).

Le programme de rénovation des Frégates La Fayette (FLF) va pouvoir démarrer. La Direction Générale de l’Armement (DGA) a notifié le 2 mai 2017, à la DCNS le marché pour la modernisation de trois de ces bâtiments (sur cinq) de la Marine Nationale.

Le chantier de rénovation, qui débutera en 2020, sera effectué à Toulon en cohérence avec les arrêts techniques programmés des frégates. La première FLF rénovée sera livrée en 2021.

Nathalie Smirnov, directrice des Services chez DCNS commente ainsi la nouvelle : « DCNS remercie la Direction Générale de l’Armement (DGA) pour sa confiance et se réjouit de cette notification qui concerne la rénovation de la plate-forme et du système de combat des frégates La Fayette. Il s’agit d’opérations d’envergure, jamais effectuées sur ce type de frégate. Cette rénovation illustre parfaitement le rôle et le savoir-faire de DCNS en tant qu’intégrateur et modernisateur de nombreux systèmes sur les navires de la Marine nationale ».

La rénovation concernera la plate-forme et le système de combat. Elle comportera entre autres des travaux de rénovation de la structure et des systèmes électroniques et informatiques permettant de gérer les installations du navire (propulsion, appareil à gouverner, usine électrique…).

| Un nouveau système de combat

Les liaisons de données tactiques seront modernisées également. Les capacités dans le domaine sol/air vont être modifiées. Le système de missile Crotale sera remplacé par 2 lanceurs Sadral rénovés (Lanceur sextuple de missiles Mistral). Rappelons que les FLF sont aussi équipées de missiles mer/mer MM40 Block 2, d’un canon de 100 mm et de canons de 20 mm.

D’après le site Mer & Marine, la rénovation permettra la mise en œuvre du MM40 Block 3. Le hangar hélicoptère est prévu pour l’embarquement d’un appareil moyen comme le Panther.

Entrées en service entre 1996 et 2001, les FLF, qualifiées à l’origine de « Frégates Légères Furtives », ont été imaginées dés le départ comme des bâtiments évolutifs. Des espaces avaient été prévus pour l’intégration de capacités anti sous-marines. Des emplacements étaient aussi laissées libres pour des systèmes de lancement verticaux pour des missiles Aster. Lesquels ne seront a priori jamais intégrés.

La rénovation des FLF permettra à la Marine Nationale de maintenir un format de quinze frégates de premier rang – avec les Frégates Multi Missions (FREMM) et les Frégates de Défense Aériennes (FDA), qui sont dérivées des FREMM – en attendant l’arrivée des cinq Frégates de Taille Intermédiaires (FTI) commandées le 21 avril.

| Le communiqué de presse du Ministère de la Défense

La Direction générale de l’armement (DGA) a notifié le 2 mai 2017 à DCNS le marché de rénovation de trois des cinq Frégates de type La Fayette (FLF) en service dans la marine.

Cette notification est conforme à la décision de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, prise en comité ministériel d’investissement,  de lancer cette rénovation, en complément de la réalisation du programme de Frégate de taille intermédiaire (FTI), afin de maintenir un format de quinze frégates de premier rang dans la marine pendant la phase de transition qui accompagnera la livraison des frégates FTI à partir de 2023.

Le chantier de rénovation, qui débutera en 2020, sera effectué à Toulon en cohérence avec les arrêts techniques programmés des frégates. La première FLF rénovée sera livrée en 2021.

Conçues pour remplir des missions de prévention, de protection et d’intervention, les frégates type La Fayette contribuent à la gestion des crises et à la protection des intérêts français à travers le monde. Elles sont entrées en service entre 1996 et 2001.

La rénovation concernera la plate forme et le système de combat. Elle comportera entre autres des travaux de rénovation de la structure et des systèmes électroniques et informatiques permettant de gérer les installations du navire (propulsion, appareil à gouverner, usine électrique…). S’agissant du système de combat, le système de direction de combat, qui gère les senseurs et les armes, sera remplacé par une version dérivée de celui du porte-avions Charles-de-Gaulle, les liaisons de données tactiques seront modernisées et le système de défense antiaérienne Crotale remplacé par 2 lanceurs Sadral rénovés. Enfin, les FLF seront dotées d’une capacité anti-sous-marine, avec l’intégration d’un sonar de coque et de contre-mesures anti-torpilles.

 

Consulter aussi

Défense : Des Coupes claires qui ne passent pas [1]

C’est peu de dire que le coup de rabot de 850 M€ imposé à la …

ATAC plutôt que Draken : L’adieu programmé à nos braves F1.

Comme évoqué à plusieurs reprises sur notre blog, Paris a décidé de se séparer de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour les services qu’il offre. Pour accepter leur utilisation, poursuivez votre visite ou cliquez sur : .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer