Accueil / ACTU / Politique / Le bébé Hollande et la dissonance cognitive

Le bébé Hollande et la dissonance cognitive

Le bébé Hollande (dixit la candidate officielle et ratisse-large du tiers-monde français), on sait qui c’est. Je rappelle que 4% des Français voulaient du Hollande, qu’il ne s’est pas représenté pour cela ; et que le peuple le plus éclairé de l’univers va élire son clone – ou son bébé.

Pour se rappeler ce qu’est la dissonance cognitive, lisons en anglais le dico d’Oxford :

« The state of having inconsistent thoughts, beliefs, or attitudes, especially as relating to behavioural decisions and attitude change”.

La dissonance cognitive – dernière mouture média – est apparue en France avec la dynastie le Pen, au beau début des années 80. Les Français n’aiment pas trop l’immigration et les musulmans ; mais ils ont encore plus peur du nazisme (du FN donc, car au pays de Voltaire on fait dans le subtil) ; le Français n’aime pas le socialisme mais il aime les aides sociales : les Français aime les libertés mais il aime les règlements ; le Français aime la nature mais il aime aussi son confort. C’est Léon Bloy qui à propos du tourisme écrit déjà :

« Par nature le Bourgeois est haïsseur et destructeur de paradis. Quand il aperçoit un beau Domaine, son rêve est de couper les grands arbres, de tarir les sources, de tracer des rues, d’instaurer des boutiques et des urinoirs.»

Le bourgeois aime aussi « monter une élection ». Attali s’en est vanté à la télé : comment on allait placer cet « inconnu qu’attendaient les Français », déjà bien remplacés du bulbe. Le maître Mattei a parlé de la barbarie intérieure, on peut parler de remplacement intérieur. Quand tout ce qui était français en nous a été anéanti ou remplacé, et qu’il ne subsiste que l’abruti de la terre brûlée des médias.

Mais assez d’imprécations !

Pourquoi parler de dissonance cognitive ? Parce que je viens de lire sur la page de France-info (ils m’ont toujours bien traité pour mes livres, Philippe Vallée surtout) que 20% des Français souhaitent vraiment la victoire de bébé Hollande !

20% des Français seulement souhaitent la victoire de bébé Hollande (celui qui ne veut pas désespérer Bettencourt). C’est un exploit selon moi mais c’est bien peu selon la statistique. On élit donc un candidat que l’on n’aime pas trop. Moi je croyais pourtant qu’il ferait disparaitre le nombre de faillites, chômeurs, attentats, impôts, racistes, et qu’il rassurait tout le monde ! Mais non.

On laisse conclure Bernanos, cher à mon ami Maurizio :

« Bien loin de témoigner d’une vitalité excessive, l’homme du machinisme, en dépit des immenses progrès réalisés par la médecine préventive et curative, ressemble bien plutôt à un névropathe passant tour à tour de l’agitation à la dépression, sous la double menace de la folie et de l’impuissance. Lorsqu’à la fin du dernier siècle celui qui est, avec Balzac, le plus grand observateur social français, M. Edouard Drumont, osait rire de ces choses, il faisait sourire les optimistes. Mais l’histoire lui apporte aujourd’hui son témoignage irrécusable. »

 

Consulter aussi

Macron-Président ! Premiers pas, Controverses & Craintes du… sur place [1]

Le Roi est mort ! Vive le Roi a-t-on envie de dire. C’est peu de le …

Ce site utilise des cookies pour les services qu’il offre. Pour accepter leur utilisation, poursuivez votre visite ou cliquez sur : .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer