Accueil / FIL / Dépêches / Joanna Palani, en prison pour avoir combattu Daesh

Joanna Palani, en prison pour avoir combattu Daesh

Joanna Palani, née dans un camp de réfugiés en Irak et arrivée au Danemark quand elle avait trois ans, est actuellement en attente de procès dans son pays. Etudiante en politique, philosophie et biologie, Joanna décide en 2014 de tout plaquer pour se rendre en Syrie et se battre contre l’état islamique. Elle déclare : « J’étais prête à donner ma vie et ma liberté pour arrêter l’avance de Daesh, pour que tout le monde en Europe soit en sécurité. C’était mon choix ». Elle revient au Danemark en 2015 où le gouvernement Danois l’empêche officiellement de sortir du pays. Mais Joanna décide d’outrepasser cette interdiction et repart en Syrie entre Juin et Octobre 2016. « Je ne pouvais pas abandonner les femmes que j’ai laissé là-bas » dit-elle. Joanna est arrêtée par les autorités Danoises peu après son second retour. Elle est emprisonnée trois semaines en Décembre 2016, puis relâchée quelques jours avant Noël.

Cachée et menacée de mort

Aujourd’hui Joanna est en attente de son procès au Danemark. Elle encourt deux ans de prison et est obligée de vivre cachée, changeant régulièrement de lieu d’habitation. Aux dernières nouvelles, il semblerait que Daesh offre une récompense d’un million de dollars pour sa capture.

« Je suis désolé de ne pas avoir respectée la loi anti-terroriste pour retourner en Syrie l’été dernier. Mais je sentais que je n’avais pas le choix » dit-elle. « J’accepterais de faire 10 ans de prison pour sauver les miens. Mais je n’accepte pas de faire un seul jour de prison dans mon propre pays, ce pays qui me considère aujourd’hui comme un danger. Je ne comprends pas pourquoi les services secrets Danois me voient comme une menace alors que j’ai combattu pour l’Europe et les femmes ».

En attendant son procès, l’histoire de Joanna Palani est sujette à de nombreuses controverses.

Source

A Consulter

La Chine publie le rapport annuel sur les droits de l’homme aux Etats-Unis

La Chine a publié, jeudi, un rapport sur l’état des droits de l’homme aux Etats-Unis. …

Ce site utilise des cookies pour les services qu’il offre. Pour accepter leur utilisation, poursuivez votre visite ou cliquez sur : .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer